Actualités du musée

Samedi 16 et Dimanche 17 septembre 2017

Journées européennes du patrimoinealt

Pour cette 34ème édition, le Ministère de la Culture et de la Communication a choisi de placer les Journées européennes du patrimoine sous le thème  « Jeunesse et patrimoine ». A cette occasion, une enquête ludique à destination des plus de 6 ans, « Jules et le mystère du tableau », vous est proposée au Musée du liège et du bouchon. Munis d’un livret et accompagnés de la médiatrice culturelle, les enfants tentent de résoudre l’enquête tout en découvrant le musée et ses collections. Cette animation est proposée gratuitement le samedi 16 septembre à 16h et le dimanche 17 septembre à 16h.

Visites guidées gratuites le samedi 16 septembre à 15h et le dimanche 17 septembre à 15h.

Le musée est ouvert en accès libre et gratuit le samedi 16 septembre et le dimanche 17 septembre de 14h à 18h.

Samedi 16 septembre 2017

14h-18h : ouverture du musée (accès libre et gratuit)

15h : visite guidée (gratuit, réservation conseillée)

16h : Jeu- enquête « Jules et le mystère du tableau », dès 6 ans, (gratuit, réservation obligatoire)

Dimanche 17 septembre 2017

14h-18h : ouverture du musée (accès libre et gratuit)

15h : visite guidée (gratuit, réservation conseillée)

16h : Jeu- enquête « Jules et le mystère du tableau », dès 6 ans, (gratuit, réservation obligatoire)

Réservations et renseignements au 05 53 65 68 16


 

Toute l'actualité sur le liège et le Musée du liège culturelles sur notre blog :

http://musee-liege-mezin.over-blog.com/


Des témoignages de bouchonniers à écouter

Dans le cadre d'un travail de documentation et de sauvegarde de l'histoire industrielle, le Musée du liège et du bouchon de Mézin et les Archives départementales de Lot-et-Garonne se sont associés dans un projet de collecte orale des témoignages des bouchonniers du mézinais.

Depuis le déclin de l'industrie bouchonnière à partir des années 1950, la mémoire des bouchonniers est d'autant plus précieuse que ces personnes sont aujourd'hui de moins en moins nombreuses. Il devient donc urgent de les interroger afin de conserver leur histoire qui est celle de notre territoire.

La cellule "archives orales" des Archives départementales de Lot-et-Garonne

La cellule des archives orales au sein des Archives départementales de Lot-et-Garonne est une création récente. C’est à l’occasion d’une collecte en 2008 de témoignages de Juifs ayant vécu en Lot-et-Garonne pendant la Seconde guerre mondiale, dont l’urgence était en rapport avec l’âge des 34 témoins, que l’aventure a commencé.
D’autres collectes ont suivi : des Alsaciens déplacés en 1939 dans le département ont été enregistrés, puis des habitants du CAFI de Sainte-Livrade (Centre d’accueil des Français d’Indochine) et aujourd’hui les bouchonniers du mézinais.
Sur des sujets, des thématiques, des activités caractéristiques de l’Agenais, la cellule d’archives orales collecte et conserve les récits d’expériences individuelles, les ressentis des hommes et femmes du département. Eclairant souvent les documents d’archives que nous conservons par ailleurs, ces témoignages permettent d’avoir une autre perception de l’histoire récente par la restitution de leur vécu faite par ces acteurs du quotidien.

Rencontre et enregistrement du vécu des bouchonniers du mézinais

Le Musée du liège a retenu 10 témoins (patrons bouchonniers, contre-maîtres, ouvriers, ouvrières) ayant travaillé « au bouchon » à Mézin, Barbaste, Lavardac, Vianne, Réaup. Chacun a été invité à parler de l'apprentissage de son métier, des tâches effectuées, du fonctionnement des bouchonneries, de ses conditions de travail ou de sa vie dans l'entreprise. Avec l'accord écrit du témoin, la cellule « archives orales » a enregistré sa voix dans un but de la conserver et de la rendre accessible à la demande du public en salle de lecture des archives départementales. Pour le Musée du liège, le but est de documenter les collections mais aussi, à terme, de permettre la diffusion de ces témoignages dans le musée.

tite_photo_interview_jj_ducasse_17nov11_jcsardier

Cécile Milot de la cellule "Archives orales" des archives départementales de Lot-et-Garonne enregistre le témoignage de Jean-Jacques Ducasse le 17 novembre 2011 au Musée de Mézin

 

 

 

 

 

 

Envoyer Imprimer PDF