Une ville de caractère

À flanc de coteau, cette vieille cité médiévale dore ses toits de tuiles antiques au soleil du midi et profite encore des derniers rayons du couchant. Elle vous attend, venez la surprendre dans sa vie du 21e siècle et là, c’est vous qui allez être surpris !

 "Ce n’est pas une « belle endormie », c’est une ville pleine de dynamisme avec ses commerces de proximité, ses artisans, ses établissements scolaires performants, ses lieux culturels originaux et remarquables.

Mais elle a su garder la mesure d’un pas tranquille, d’un temps où l’on n’est pas bousculé et où l’on peut savourer des instants culturels, sportifs, gastronomiques… tout au long de l’année.
Un lieu de vie de « caractère » !»

A la frontière du Pays d’Albret, la ville de Mézin porte son regard sur les vertes vallées de l’Armagnac et sur la vaste forêt landaise qui commence à ses pieds.

Les grands courants de circulation, des temps préhistoriques aux invasions barbares, ont suivi tout naturellement la voie tracée par ces rivières que sont la Gélise, l’Auzoue et la Baïse…
Son emplacement était donc tout désigné pour y établir un lieu de vie. Dès la fin du 8e siècle, les romains y construisirent quelques villas. Des vestiges de cette époque en témoignent : un Jupiter (actuellement au Musée d’Aquitaine) et des mosaïques (visibles dans la salle D’Alméïda) ont été découverts il y a quelques années.

Les eaux sont évidemment une condition préalable importante pour n’importe quel lieu fortifié et Mézin possède plusieurs sources canalisées avec soin vers quelques fontaines du 18e ou 19e.

Les remparts qui longent la route départementale portent les stigmates de ce poste avancé de l’occupation anglaise pendant la guerre de Cent Ans.

 
 

Cette histoire mouvementée a laissé ses marques dans l’architecture de la ville : ses ruelles étroites et sinueuses, bordées de maisons à colombages convergent toutes vers la place Armand Fallières, bordée d’arcades et dominée par l’église Saint-Jean-Baptiste.

Au fil d’une promenade dans les rues de Mézin, des maisons attirent l’attention et témoignent d’une période de paix et de prospérité apportée, entre autres activités, par le commerce des vins et du liège.

 iPod-mezin


Et que diriez-vous d’une visite avec le vidéo-guide Ipod-Touch ? Si vous êtes en famille, suivez le parcours conté et son petit bouchon bien sympathique ; sinon, suivez la ballade insolite qui vous promènera en 13 lieux remarquables.

 


La médaMédaille de la villeille de la Ville de Mézin

Bibliographie utilisée pour évoquer l’histoire de MEZIN :

« A la recherche de l’histoire de Mézin » - Stuart MUNRO-HAY – MEZIN 2000
« La reconquête de la mémoire » Edts Le Festin
« Mézin » par Charles Bastard
« Mézin » André Fondecave instituteur honoraire – juin 1971
Documents disponibles à la bibliothèque de Mézin

Envoyer Imprimer PDF